Accueil » Femmes » Mylène Corriveau ne pouvait choisir meilleur moment

Mylène Corriveau ne pouvait choisir meilleur moment

par , le 20 mai 2012

Mylène Corriveau ne pouvait choisir meilleur moment

À sa deuxième présence à la télé, quoi de mieux qu’une première victoire en demi-finale de fin de saison, une semaine plus tard,  une deuxième lui donnant le titre ultime de la classe féminine, saison 2011-2012.

Voilà ce que Mylène Corriveau a accompli lors de la dernière émission de Québec Quilles.

La quilleuse de Montréal s’était inclinée devant Johanne Laroche (158-143) du St-Grégoire à son baptême des caméras en décembre dernier. « J’étais déjà très satisfaite de ma saison, a commenté la nouvelle championne. Depuis septembre, j’avais deux télés en deux tournois et de gagner mes deux matchs à la télé! Mais c’est certain que la bague a une plus grande valeur et je suis fière de ça, c’est certain! »

Heureusement pour elle, elle n’a jamais tiré de l’arrière. Le match fut très serré et ce n’est qu’à la fin que le tout s’est joué. Thérèse Duchesneau éventrait le 9e carreau, tandis que Corriveau faisait montre d’une précision en alignant un doublé, pour la victoire, synonyme d’honneurs, de bague qu’elle gardera à tout jamais et d’argent (1 200 $).

« Je ne connaissais pas vraiment Thérèse avant. Donc j’ai abordé le match contre si c’était n’importe qui. C’était un match de finale, je ne devais pas la prendre à la légère non plus et ç’a porté fruit. »

Les deux allées spécialement aménagées aux Galeries St-Hyacinthe ont donné bien des maux de tête, à savoir les contrôler pour que les dix quilles se couchent au premier lancer. « J’étais relativement confiante sur la 1 en pratique, ça allait très bien, mais sur la 2 c’était assez moyen. Aux enregistrements, ç’a été moins bien que je pensais. Je n’ai pas réussi à m’ajuster comme je l’aurais voulu. »

Durant tous les enregistrements, il y avait beaucoup de va-et-vient et les nombreux spectateurs étaient très près des allées, ce qui n’est pas chose courante dans les centres de quilles. « C’est certain que c’est différent, il y a plus de mouvement autour, mais quand le match commence, on est focussé sur notre jeu et ça ne dérange pas vraiment. »

On parle de plus en plus du Circuit Intermédiaire. Qu’en pense Mylène? « Mon prochain objectif serait de me classer à la télé dans le circuit Intermédiaire, donc on verra bien… ».

 

 

IMPRIMER L'ARTICLE